Terres de safari en Asie : l’Inde et l’Indonésie

En matière de safari, l’Afrique semble remporter tous les suffrages… Pourtant on aurait tort de ne pas se tourner vers d’autres continents, en particulier l’Asie qui recèle  de beaux sanctuaires de nature protégés par des parcs nationaux, où la faune sauvage peut évoluer librement. Focus sur l’Inde et l’Indonésie, 2 pays qui à eux seuls présentent une grande diversité d’observations.

L'INDE, UN PAYS PRESQUE CONTINENT

La vie sauvage

Avec ses dimensions pharaoniques, l’Inde comprend des climats extrêmement variés, favorisant un grand nombre biotopes qui accueillent chacun des espèces animales très caractéristiques, et pour certaines uniques.

À l’Ouest, des déserts brûlants, au Nord la chaîne de l’Himalaya et ses vastes zones glaciaires, à l’Est le luxuriant delta du Bengale où louvoient les plus grands fleuves d’Asie, au centre du pays, des massifs montagneux présentant de belles couvertures forestières.

Dans cet immense pays, l’un des plus peuplé au monde (1, 5 milliard d’habitants) préserver la vie sauvage est un très grand défi. Les activités humaines grignotent les terres disponibles, polluent l’air et les sols… Bien heureusement près de 100 parcs nationaux et plus de 440 réserves animalières permettent de maintenir de bonnes conditions pour la faune sauvage tout en les préservant du braconnage.

les espèces emblématiques

Parmi les espèces emblématiques du sous-continent Indien, on peut citer : le désormais rare lion d’Asie (seulement 500 individus), le tigre dont la population croit au fil des ans (plus de 3000 individus comptabilisés en 2023), la panthère des neigesla panthère nébuleuse (photo ci-dessus), le rhinocéros unicornele panda roux. Les ornithologues ont aussi leur part de réjouissances puisque certains parcs abritent plusieurs centaines d’espèces différentes alors que d’autres sont des sites majeurs de migration pour les oiseaux en provenance de Sibérie.

LE TIGRE D'asie

L’animal « vedette » du pays est le tigre, ce félin solitaire, puissant et majestueux dont la robe se dissimule si bien dans la végétation. L’Inde mène un effort de conservation assidu depuis 1973, avec la création de 50 réserves de tigres, doublée d’une lutte assidue contre le trafic et le braconnage. Ces réserves ont permis de sauver des habitats suffisamment grands pour que les tigres puissent se reproduire et leur population a ainsi doublé depuis 2006. Malgré cette bonne nouvelle (liée en partie à la progression des systèmes d’observation), l’animal reste « en danger » et son expansion risque bien d’être limitée tant que des corridors écologiques ne permettent pas de relier toutes ces zones.

Pister un animal aussi discret que le tigre passe d’abord par l’observation des traces sur la piste, puis il s’agit écouter la forêt. Ce sont les cris des autres animaux comme les cerfs axis  ou les sambars qui indiquent que le félin est dans les parages. Parfois, vous vous sentirez observé et au dernier moment, vous apercevrez l’animal qui s’en va nonchalamment dans la forêt. Observer le tigre est une expérience rare et précieuse. Elle permet de découvrir tout la richesse faunistique qui entoure le félin, notamment de nombreux cervidés, l’éléphant d’Asie, l’ours lippu, les chiens sauvages, le léopard, ainsi qu’un nombre incalculable d’oiseaux.

Observation du tigre à Ranthambhore National Park

Nos voyages

Plusieurs de nos voyages nature en Inde sont axés sur le pistage et l’observation du tigre : Nature Sauvage d’Inde du Nord, Nature Sauvage et Temples du NordSafari exclusif et luxe en Inde du Nord consacrent plusieurs journées de safari dans les réserves de tigres de Kanha et de Bandhavgarh ainsi que dans le parc national de Pench. 

Les amateurs de félins seront également comblés par l’opportunité de voir les derniers lions d’Asie avec notre voyage Léopards et Lions d’Asie au Rajasthan et Gujarat ou encore À la recherche de Saya la panthère noire dans le parc National de Kabini dans le Sud du pays.

les régions a visiter

Pour les amateurs d’exploration et d’ambiances exceptionnelles, l’Inde c’est aussi le pays de la panthère des neiges, dont l’observation est réservée aux plus aguerris en raison des températures hivernales en Himalaya, Tout aussi palpitant est le pistage du panda roux, cet adorable petit mammifère qui vit dans les arbres du massif forestier du Singalila, à la frontière du Népal, au pied de l’imposant massif du Kanchenjunga (3ème plus haut sommet de la terre). 

Certaines régions de l’Inde restent méconnues, car difficilement accessibles. Elles recèlent pourtant des trésors de nature, comme en Assam, aux confins du Bhoutan où l’on observe les dauphins du Gange, le tigre du Bengale mais également le rhinocéros unicorne. 

Encore plus reculée, le Nagaland, région tribale longtemps fermée à la frontière de la Birmanie, est un lieu privilégié pour croiser gibbons, éléphants, calaos mais surtout assister à la plus grande migration de rapaces au monde avec des milliers de faucons venant faire étape dans la région. 

Enfin la région de mangroves des Sundarbans, dans le Golfe du Bengale présente un biotope unique qui permet de naviguer en bateau, à la recherche des tigres ou encore des curieux chats viverins ou « chats pêcheurs ».

L'INDONÉSIE, LE PLUS GRAND ARCHIPEL AU MONDE

Sa faune endémique

Le plus grand archipel du monde (17000 îles) est aussi un inestimable réservoir de biodiversité, avec d’incroyables récifs coralliens, la plus vaste zones de mangroves de la planète, des massifs karstiques, des volcans, d’immenses forêts tropicales primaires. 

L’Indonésie présente l’un des plus grand taux d’endémisme et accueille 17% des espèces animales : on s’y rend notamment pour le rare tigre de Sumatra (500 individus), les célèbres orangs-outans et, uniques en leur genre, les fameux dragons de Komodo.

La biodiversité

La merveilleuse forêt indonésienne est malheureusement gravement menacée par la production d’huile de palme qui se développe à un rythme effréné (Bornéo a par exemple déjà perdu la moitié de sa couverture forestière). Ces plantations induisent une déforestation intense et le remplacement par une monoculture intensive, laissant derrière elles des paysages sans vie et d’une tristesse sans nom. La perte de biodiversité et d’habitat pour de nombreux espèces sauvages est irréversible.

Bienheureusement, de nombreuses zones restent protégées grâce à une cinquantaine de parcs nationaux et voyager en Indonésie reste une expérience inoubliable pour les amateurs de faune sauvage. Se faire réveiller par les cris des gibbons perchés juste au-dessus de son bungalow, marcher dans la jungle et croiser le regard placide d’un orang-outan, partir en trek à la recherche des traces et indices de présence du Tigre de Sumatra… l’Indonésie réserve des expériences authentiques et sans artifices.

Partagez
Les derniers articles
Faune sauvage
 Slovénie, Alaska et Arctique, les royaumes de l’ours
Aventure3 Grands espaces3 Safari
Botswana
Au Botswana, safari et camping, l’immersion nature ultime
Faune sauvage
Espèces sauvages singulières, des merveilles à protéger !
Aventure3 Exception3 Safari
10 bonnes raisons de partir en Tanzanie avec Vie Sauvage
Faune sauvage3 Grands espaces3 Sur-mesure
Le Tourisme Responsable chez Vie Sauvage
Faune sauvage3 Safari3 Sur-mesure
Le safari selon Vie Sauvage
Faune sauvage3 Grands espaces3 Sur-mesure
L’esprit de nos voyages nature